Texte: Corinne Aguzou    /    site: Léa zanotti

VERONIQUE MATTEUDI

AU FIL DU BOIS

La rumeur s’était répandue  dans le ciel des mythes, une nouvelle offrande permettait aux divinités de faire par là des apparitions. Mère-Terre prit parole au milieu du brouhaha: les apparitions c’est dépassé, lança-t-elle. Elle militait pour une écologie radicale, se sentait honorée lorsqu’un nouvel espace de méditation lui était dédié, pensait que les prises de conscience pouvaient encore progresser, atteindre des degrés spirituels supérieurs.

Hauteur 2 m - largeur cercle 5 m

Corbières (Aude) - 2007

SCULPTURE ET INSTALLATION