Texte: Corinne Aguzou    /    site: Léa zanotti

VERONIQUE MATTEUDI

L'ORIGINE DU MONDE

Beaucoup de gens se sont promenés dans l’installation. En sortant ils pensaient en savoir un peu plus sur les anciens rites de sexualité, de fertilité, de fécondité, de naissance, de renaissance… Il s’agissait d’un savoir obscur, intuitif, émotionnel dont ils ne pouvaient finalement pas dire grand-chose.

On les sentait cependant franchement ragaillardis.

Largeur 1,20 m - longueur 2,80 m - profondeur 0,80 m

Massif du Queyras - (Hautes Alpes) - 2006 

SCULPTURE ET INSTALLATION