Texte: Corinne Aguzou    /    site: Léa zanotti

VERONIQUE MATTEUDI

SCULPTURE ET INSTALLATION

MANTEAU ONIRIQUE

Pour traverser les forêts aujourd’hui avec leurs arbres plus incroyables que jamais.

De retour dans l’ascenseur de l’immeuble il est conseillé de garder le manteau, puis assis au calme dans son fauteuil, de répertorier les renversement de perspectives, les éboulements de consciences, les bouleversements esthétiques et autres dérèglements micro et macroscopiques de toutes les données.

J’ai enfin trouvé un manteau à ma taille, vous direz-vous ce soir là.

H 3,50 m - L 2,50 m

Parc de la Tête d’Or, Lyon - 2010